Mon expérience d'écriture [1] - Comment se lancer ?






Beaucoup d'entre nous avons la tête pleine d'idées qui ne demandent qu'à être couchées sur papier. Mais souvent, nous avons peur de nous lancer. L'inconnu peut-être, l'appréhension de ne pas faire les choses comme il faut, la peur de ne pas être assez doué. J'ai eu beaucoup de mal au début, je n'étais jamais satisfaite de ce que j'écrivais. A cause de cette peur, je n'écrivais que des débuts d'histoire, sans jamais me lancer dans la suite. Ainsi, j'ai décidé de soulever ici les principales questions qui peuvent traverser la tête d'un futur auteur. Souvenez-vous qu'il n'y a pas de règle, pas de contrainte, uniquement du plaisir !
Vous me direz, les débuts, c'est déjà bien. Et c'est de ça que j'aimerais vous parler aujourd'hui. Dans le cadre d'une nouvelle série d'article, je vous présenterais tous les aspects de ma vie d'écrivaine amateur. Car, évidemment, je ne suis pas une professionnelle et ce que je vous dis ici, les conseils que je vous donne, ne sont pas la recette universelle pour y arriver. C'est simplement de cette manière que, moi, j'arrive à avancer dans mes projets. Il n'y a pas qu'une manière de faire, c'est pourquoi j'espère, en répondant à ces quelques questions, vous aider à trouver votre voie.
Je vous parle, à la fin de cet article, d'un ouvrage qui, selon moi, est un must-have pour tous les écrivains en herbe: le Carnet à plûmes de l'Agence Sélène (article non sponsorisé).


1) Quel support dois-je utiliser ? 

   Ecrire à la main, c'est bien beau, mais ça prend aussi plus de temps et ne laisse pas beaucoup d'opportunité de correction. Ainsi, j'aime bien me munir d'un carnet et d'un stylo pour y noter mes idées vagues, celles qui me passent par la tête quand je marche dans la rue, quand j'écoute une musique ou que je suis dans les transports. Mes notes manuscrites n'ont pas vraiment d'ordre, je marque simplement mon idée, qui peut être une citation, un passage, ou alors un simple mot, et ce qui me l'a donné. Imaginons que je marche dans la rue et que je vois un parterre de trèfles, j'ai l'idée d'appeler un de mes personnages Clover (trèfle en anglais). Et bien je vais noter pourquoi cette idée m'est venue, ce que je faisais à cet instant. C'est quelque chose qui me sert beaucoup, notamment pour la page blanche, dont je parlerais dans un prochain article.
"Nom de personnage: Clover. (parterre de trèfles dans mon village)"

   Pour ce qui est de mon histoire, de mes plans détaillés et du corps de mon récit, je favorise l'ordinateur. Je préfère car ça permet de réorganiser les idées correctement, de corriger... Je vous conseille, d'ailleurs, de ne jamais supprimer une idée parce que vous ne la pensez pas bonne, ça pourrait toujours servir ! Comme l'a dit notre cher Lavoisier: rien ne se perd, tout se transforme ! Une idée peut en entrainer une autre, et encore une autre... Ce qui m'amène à mon second point.


2) Les plans, une nécessité ?

   Quand j'ai commencé à écrire, mes idées avaient tendance à partir dans tous les sens. Alors j'ai trouvé ça plus sage de faire des sortes de plans, avec tous mes chapitres préparés en avance. Mais ça m'a rapidement fatiguée, parce que j'avais l'impression de m'imposer des barrières, et que les barrières, pour l'écriture, ce n'est pas très bon. En effet, on se sent vite oppressés, pas libre de nos mots et de nos idées.
   Ainsi, je ne fais plus de plans à proprement parler. Je fais simplement des catégories dans lesquelles je classe mes idées. Pour les grandes catégories, voici quelques exemples:
- Retournements de situation.
- Personnages.
- Lieux.
Voilà pour les grandes lignes, vous pouvez aussi en rajouter selon la trame de votre récit, j'en ai quelques unes de plus précises, qui concernent mon intrigue même. J'ai toujours beaucoup d'idée, et j'aime bien m'y retrouver pour ne rien oublier. Même si, des fois, il faut savoir rester réalistes et ne pas mettre trop de choses, qu'on ne pourrait pas maîtriser, ça pourrait mener à des incohérences et des oublis.
   Seconde chose qui est, selon moi, essentielle, est la mise en place d'une chronologie. Cette dernière pourra s'étoffer au fur et à mesure que vous avancez, pas obligé d'avoir tout en tête en écrivant le premier mot de votre histoire. Mais je vous reparle de ça un peu plus loin dans l'article.


3) Ai-je une assez bonne écriture ?

   C'est la question qui revient le plus souvent, suis-je assez doué ? Et bien, pour le savoir, il n'y a pas 36 solutions: se lancer. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise écriture. Prenez deux livres au hasard dans votre bibliothèque et vous verrez qu'aucune ne se ressemble. Chaque écrivain a son propre style, à vous de trouver le vôtre. C'est une partie qui peut souvent effrayer, car écrire, c'est accepter de livrer une part de soi-même à de potentiels lecteurs, et on veut faire ça bien.
   Ce qui m'a aidée, et m'aide toujours, c'est de vous munir d'une personne en qui vous avez confiance. Pour moi, c'est ma meilleure amie. Quand je doute de mon écriture, de certaines tournures de phrases, je fais appel à elle, et elle a le pouvoir de me redonner confiance en moi et ce que j'écris. Il ne faut pas croire que les grands auteurs n'ont jamais de doutes, au contraire, ils sont toujours en train de douter ! Selon moi, il n'y a que les idiots pour être trop sûrs d'eux. Se remettre en question est bon, mais se dévaloriser ne l'est vraiment pas.
   C'est en forgeant que l'on devient forgeron. Il ne faut pas s'attendre à être parfait dès les premières lignes. En avançant, on fait forcément des erreurs, que l'on corrige. Et c'est de cette manière que l'on évolue, qu'on se perfectionne. Maintenant, à vos stylos, et au boulot !


4) Est-ce que cette histoire va plaire ? 

   Ecrire, c'est avant tout pour soi. Si ce que vous écrivez vous plait, vous marquez déjà un point. Victoria Schwab, l'auteure de Shades of Magic, l'a très bien expliqué: écrivez ce que vous voudriez lire. Je n'ai pas meilleur conseil à vous donner. Si vous écrivez avec passion, que votre intrigue vous plait, elle plaira forcément à de potentiels lecteurs.
   Cependant, il ne faut jamais perdre de vue qu'on a tous des goûts différents, et que l'appréciation d'une histoire est à 100% subjective (il y a bien des gens qui n'aiment pas les Harry Potter).
   Douter, c'est normal, c'est sain. Alors le secret, c'est de ne rien lâcher, encore moins pendant les premières pages. C'est ici que commence votre incroyable aventure, et celle de vos personnages. Vous ne pouvez pas les laisser tomber alors qu'ils sont encore dans l'œuf, voyons !


5) Ce début ne me plait pas, que faire ? 

   Comme je vous l'ai dit plus haut, je n'aime pas supprimer ce que j'écris. Mais j'avoue avoir reprit les premiers paragraphes d'une histoire des dizaines de fois avant d'être pleinement satisfaite. J'aime remodeler, recommencer de différentes façons. Mais je garde toujours mes anciens départs, pour pouvoir faire des comparaisons.
   Il est normal de revenir sur ce qu'on écrit, en cas de doutes ou désireux de faire des changements. Par exemple, j'ai écris le début de mon histoire avant même d'avoir le nom de mes personnages, c'est pour dire à quel point j'étais impatiente ! Quoi que vous fassiez, tant que ça vous convient, c'est bien.


6) Suis-je obligée d'avoir toute mon histoire en tête avant de commencer à écrire ? 

   Ma réponse est simple: non, pas du tout même ! Je sais que ça aide beaucoup de personne, d'avoir leur intrigue de A à Z avant de commencer à rédiger, mais ce n'est pas du tout le cas pour moi. Je préfère me laisser porter par mon histoire, par mes personnages, presque leur laisser prendre le contrôle. C'est une chose qui me fascine, plus j'écris, plus j'ai d'idées. Avoir un cadre, ce n'est pas pour moi. Mais si vous êtes du genre à préférer suivre une ligne de direction précise pour ne pas vous perdre, vous faites comme vous le sentez.
   L'essentiel est d'être à l'aise avec ce qu'on fait et de ne pas se prendre trop la tête. A trop réfléchir, on s'emmêle les idées ! Donc non, pour moi, il n'est pas essentiel d'avoir en tête toute son histoire avant de se lancer. Regardez, j'écris mais je ne sais même pas comment va se terminer mon histoire !


7) Vais-je arriver à faire évoluer mes personnages ?

   Voilà le point qui me faisait, et me fait toujours, le plus soucis. Mes personnages sont-ils assez réalistes ? Il faut réaliser que vous ne pourrez pas tout dire de vos personnages très le début de votre histoire. Vous n'allez pas pouvoir faire une description sur dix-page, narrant toute leur vie de A à Z. Et, encore une fois, il est normal de douter au début, encore plus sur ses personnages. Ces petits gars, nés de votre imagination, vont évoluer grâce à vous, vous êtes le maître de la situation, et vous avec le contrôle, ne vous en faites pas !
   C'est d'ailleurs sur cette note que je passe à une chose dont je voulais vous parler depuis un moment...


Le Carnet de Plumes !



Lancé par l'Agence Sélène, ce carnet a pour but de guider les auteurs en herbe dans leur premier projet. Première chose que je remarque, en dehors de son design magnifique et de son concept fantastique, c'est le fait qu'il n'a pas pour but d'influencer l'auteur. Ce dernier trouve sa propre voix, prend ses propres décisions, le tout en étant accompagné. 
 Si vous ne savez pas trop où vous en êtes, par où commencer, je pense que cet ouvrage est pour vous. Il se découpe en plusieurs "parties" vraiment ingénieuses. Il nous fait nous poser des questions aidant au développement de l'histoire, des personnages, des intrigues. C'est un compagnon d'écriture que j'ai maintenant toujours dans mon sac, car il peut aussi servir de carnet de note, avec ses sections réservées.



Premier exemple, avec une des premières pages. Comme vous pouvez le voir, il n'y a pas seulement des guides, mais aussi de nombreux conseils, tournés de manières à nous redonner confiance en notre écriture, à nous donner envie d'avancer et de faire évoluer notre histoire. J'ai été ravie de retrouver dans cet ouvrage des choses que je faisais déjà, je pense notamment à l'élaboration d'une chronologie dans le récit, qui est pour moi essentielle. Et bien vous pouvez le faire grâce à ce carnet, vous avez toutes les clefs en main. L'Agence Sélène étant spécialisé dans la littérature jeunesse et Young Adult, nous avons des conseils de pro, qui nous permettent d'avancer rapidement et de minimiser nos doutes.




Un des gros points forts de cet ouvrage est, selon moi, l'aide à l'élaboration des personnages. Comme je vous l'ai dis plus haut, c'était ma faiblesse. Et bien, grâce au Carnet de Plumes, j'ai réussi à dépasser cette appréhension et construire de bons personnages, complets et développés. J'ai pu leur construire une personnalité à tous, et ça m'a bien redonné confiance en ce que je faisais.
Je ne me prends plus la tête, je laisse simplement mon imagination faire, en jetant quelques coups d'œil au carnet de temps en temps.  

En plus de mon ordinateur, mon stylo et mes idées, j'ai adopté ce carnet pour m'accompagner, me redonner confiance et envie d'écrire.


-
J'espère que mes quelques conseils auront été utiles, on se retrouve dans le prochain article de la série, centré autour du syndrome de la page blanche !
Bisous tout le monde !








Commentaires

  1. Halo !
    Et bien c'est un très chouette article ! Perso j'écrivais quand j'étais petite (mais tu sais avec l'écriture wesh wesh et des histoires à faire lever les yeux au ciel jusqu'à ce qu'ils sortent de leurs orbites 🙄😂)
    Mais j'ai il y a peu voulu reprendre ! Sauf que je ne trouve pas la bonne idée j'en ai quelques une mais c'est du deja Vu Ahaha du coup j'hésite 🙈
    Et je ne pensais pas que ce carnet serait si utile ! Tu m'apprends des choses 😊

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas spécialement dans l'optique d'écrire un livre mais je trouve tes conseils plutôt censés pour les personnes qui veulent se lancer sans compter que le carnet de l'agence Selene est une excellente idée je trouve ^^

    RépondreSupprimer
  3. Cet article est vraiment sympa ! Il donne vraiment envie de se lancer. C'est vraiment génial ! On est super contentes que tu aies adopté notre Carnet de Plumes! Et merci encore pour ton avis ! 😊 En plus tes photos sont magnifiques !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré ton article :) J'essaye d'écrire en ce moment mais c'est vrai que c'est assez compliqué de se lancer et de garder un style régulier ... D'ailleurs ça doit faire plus d'une semaine que je n'ai pas écrit, pas sérieux tout ça :( Et sinon tes photos sont très très très jolies et ton carnet est super jolie !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

The Mortal Instruments: dans quel ordre les lire ?